Une Houppa au Domaine de la Butte Ronde

Il était une fois une houppa…

Une houppa avec la Hatan et la Kala pour le plus beau jour de leur vie. C’est toujours une joie pour nous de couvrir un mariage au Domaine de la Butte Ronde (et bonne nouvelle, on y retourne au moins deux fois cette année!)

Alors que dire du mariage de Dasha et Sacha?

Soyons honnête, c’était un peu mal parti… Leur mariage nous vendait du rêve, mais nous couvrions la veille un mariage en Provence, et l’avant veille un mariage à Lyon.

Qu’à cela ne tienne, après une conversation téléphonique, Dasha était convaincue qu’elle voulait qu’on soit là pour son mariage avec Sacha, et Yoan a su me convaincre que finalement, le sommeil c’était surfait…

Avant le grand jour

Avant d’arriver à ce grand jour, le ‘Hatan (futur marié) et la Kala (future épouse) auront suivi chacun de leur côté une préparation conforme au mariage qui leur donnera les connaissances nécessaires aussi bien du point de vue de la Halakha que de la Hachkafa qui sont les explications approfondies sur le but général du mariage et conseils précieux. Une semaine avant le mariage, il est d’usage dans les communautés achkénazes que le ‘Hatan et la Kala ne se voient pas et ceci afin d’augmenter l’amour qu’ils se portent mutuellement.

Le jour J

Avant que ne débute la ‘Houppa à proprement parler, il est d’usage que le ‘Hatan vienne recouvrir sa Kala d’un voile plus ou moins opaque selon les diverses traditions. Or la Kala le jour de son union rayonne d’une sainteté plus grande encore que celle du ‘Hatan. Ses abondantes prières dites souvent dans les larmes, en vue de garantir la réussite future de son mariage, le passage par le Mikvé (les eaux purificatrices du jardin d’Eden), la clémence céleste des péchés en ce jour le plus saint de la vie, lui confèrent un éclat assurément unique, à nul autre pareil… Sous la ‘Houppa, avant de ne faire plus qu’un, les âmes du ‘Hatan et de la Kala se hissent vers des sommets spirituels inégalés et à ce moment la Chékhina (la Présence Divine dans son aspect féminin) se révèle sur le visage de la Kala. C’est alors qu’il incombe au ‘Hatan de couvrir le visage de sa chère Kala, pour voiler cet éclat par trop intense.

Deux photographes pour une belle journée

Accompagnés de notre chère Naïma (qui est toujours à nos côtés lorsque nos mariés choisissent un forfait avec 2 photographes et que son emploi du temps le permet) nous avons donc accompagné nos beaux mariés tout au long de cette magnifique journée.

Après une cérémonie drôle et émouvante au ranch (pluie oblige), nous avons profité de la piscine pour faire quelques photos de couple avant d’immortaliser l’ambiance (et quelle ambiance!) de la soirée.

Et devinez quoi? En plus des photos, on vous offre la preuve en vidéo !